centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport

Le Syndrome Douloureux Fémoro-Rotulien :

Évolutions Post-Opératoire

 

  • Lateral release rotulien :

La rééducation, d’environ 2-3 mois et l’appui complet sont immédiats ;
Le syndrome douloureux disparaît très vite habituellement dés le premier mois dans les chondrites stade 1 à 2 ; habituellement vers le deuxième ou troisième mois pour les chondrites stade 3 ; dans les chondrites stade 4 ou arthrose fémoro-partellaire,la lateral release s’apparente à une véritable décompression de la rotule, permettant progressivement à 3 mois en moyenne soit une disparition de la douleur soit le plus souvent dans prés de 60 % des cas une diminution en moyenne de moitié de la sensation douloureuse.
Une flexion rapidement obtenue est nécessaire, pour éviter la formation d’adhérences cicatricielles latérales responsables de récidive partielle de la bascule externe de la rotule : c’est la raideur fémoro-patellaire, pouvant nécessiter la section de ces adhérences par la voie arthroscopique externe habituellement sous anesthésie locale.
Un gonflement du genou est habituel pendant le premier mois ; il s’agit de liquide synovial réactionnel au phénomène cicatriciel, de bonne augure puisque empêche la formation trop précoce d’adhérences externes, et disparaissant progressivement en 4 semaines en moyenne lorsque la cicatrisation cartilagineuse rotulienne (et trochléenne) et des sections musculaires, est terminée.
Il est nécessaire de revoir le patient au quinzième jour post opératoire pour
manipuler la rotule manuellement en lui imprimant à l’aide des 2 pouces placés sur son bord externe, une bascule interne (rotation interne), qui permet de rompre les adhérences externes fraîchement formées, et tendant à rebasculer ou à subluxer la rotule, avec sensation d’étau et limitation des amplitudes de flexion. La sensation de liberté rotulienne est immédiate.

  • Ostéotomie antéro-interne de la tubérosité tibiale antérieure

L’évolution au niveau rotulien est la même que précédement ; la nécessité d’attendre la consolidation osseuse de la tubérosité tibiale antérieure nécessite un appui partiel ou complet protégé par une paire de cannes anglaises pendant 1 mois et demi, avec une rééducation d’environ 3 mois.

 

 

 

 

 Retour haut de page