centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport

Le Syndrome Douloureux Fémoro-Rotulien :

Symptômes

 

  • Le syndrome rotulien se manifeste principalement par la douleur antérieure du genou, survenant surtout lors de la montée ou de la descente des escaliers, se relever d’une chaise, position assise prolongée genou fléchi, l’accroupissement, parfois la marche, à l’effort, ou lors d’activités sportives (course).
    Il peut prendre des formes extrêmes avec douleur permanente nocturne.
  • Le siège est habituellement antérieur, peut être latéralisé en interne (pseudo-méniscal), en externe, projeté à la partie postérieure du genou, irradiation vers la cuisse, ou vers la région trochantérienne ou enfin vers la crête antérieure tibiale et la cheville.
  • Cette douleur peut s’associer à une sensation de dérobement, blocage, surtout craquements ou crépitus rétro-rotulien.
  • La mobilité articulaire est habituellement libre ; dans quelques cas rares, la flexion complète est limitée et douloureuse, ou bien impossible avec blocage, évoquant un déplacement externe de rotule, facilement réductible par manipulation avec les deux pouces appliqués sur son bord externe, imprimant une force médiale avec bascule interne.
  • Le syndrome rotulien étant habituellement bilatéral, la douleur rotulienne de l’autre genou est souvent présente, plus généralement infraclinique, et réveillée par l’examen clinique, signant alors l’origine rotulienne de la douleur du genou.
  • Un gonflement du genou est possible, dans les cas de lésions cartilagineuses évoluées.

 

 

 Retour haut de page