centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport

Le Syndrome Douloureux Fémoro-Rotulien :

Généralités

 

La douleur rotulienne ou Syndrome Douloureux Fémoro-Rotulien (ou Fémoro Patellaire) ou Syndrome Rotulien est presque toujours due à une instabilité fémoro patellaire, ou maltracking des anglo-saxons.
Cette instabilité rotulienne et son syndrome douloureux peuvent être vus à tout âge à partir de la puberté : chez le jeune sportif ou non, chez l’athlète âgé, ou le patient âgé arthrosique.

Subluxation et bascule externe
Cette instabilité fémoro-patellaire a des formes très variables et peut se définir de la façon suivante : perte du centrage fémoro-patellaire, statique et/ou dynamique lors des mouvements de flexion-extension du genou. Cette instabilité rotulienne est due à un malalignement osseux (déviation de l’axe mécanique et/ou hyper-rotation métaphysaire tibiale supérieure), et/ou un déséquilibre musculaire du système extenseur.Durant la flexion-extension du genou, avec la perte du centrage rotulien, la course de la rotule est anormale, le plus souvent vers la facette externe de la trochlée fémoral; à cette malposition transversale, s’ajoute une malposition sagittale avec une rotation le plus souvent externe de la rotule.
La conséquence est l’existence d’un Conflit Fémoro-Patellaire (ou Fémoro-Rotulien), avec hyperpression et abrasion répétée, lésions progressives ou aigües du cartilage rotulien et/ou trochléen, et douleur autour de la rotule.
3 stades de l’ instabilité fémoro-patellaire sont décrits :
- Stade 1 : bascule externe de rotule;
- Stade 2 : sub-luxation externe de rotule;
- Stade 3 : luxation externe de rotule.
Le stade 3 est rare;
Les stades 1 et 2 peuvent être imbriqués, sont extrêmement fréquents et feront l’objet principal de ce travail.
Bascule externe
4 grades de lésions cartilagineuses rotuliennes et/ou trochléennes sont décrites, selon la classification arthroscopique ICRS (International Cartilage Repear Society), se basant sur l’épaisseur de la lésion; Il faut de plus localiser le (s) défect (s) cartilagineux, et mesurer sa surface (cm2).
Subluxation externe

Grade I : fissures superficielles Chondrite oedémateuse ou Chondromalacie

Grade I et décollement cartilage

Grade I Grade I
Grade II : lésion touchant moins de la moitié de la profondeur du cartilage; Épaisseur partielle; Chondrite fibrillaire, fissures

 

 

Grade II Grade II

Grade III : lésion intéressant plus de la 1/2 de la profondeur du cartilage, d’épaisseur totale sans atteindre l’os sous-chondral; avec Chondrite fragmentaire, amincissement, fissures larges, clapets

 

Grade III
Grade IV : Lésions ostéochondrales: zones osseuses dénudées et exposées; lorsque le défect intéresse rotule et trochlée, on parle de "kiss lésion".
Defect grade IV Defect grade IV et kiss lesion Defect grade IV et kiss lesion

L’indication du choix de la technique opératoire sera posée en connaissant le stade et l’origine de l’instabilité rotulienne, et le grade de la lésion du cartilage : technique adaptée de recentrage rotulien et biochirurgie associée sur le cartilage pour réparation ou repousse du défect.


 

 Retour haut de page