centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport

 

Prévention des blessures du sport :

Prévention Générale des Sport-Lésions du Genou :

 

 


Développer un programme d’entraînement state of the art

Eviter les sport-lésions du genou, et leur répétition, c’est éviter, malgré des moyens chirurgicaux de réparation de haute technicité – reconstruction du LCA, réparation du ménisque, réparation-greffe et régénération des défects du cartilage - , le risque d’évolution vers la chondropénie : amincissement du cartilage et évolution progressive vers l’arthrose, pouvant aboutir à la nécessité de mise en place d’une prothèse de genou, chez l’athlète jeune ou âgé en fin de carrière.
Eviter les sport-lésions répétées du genou, c’est éviter la prothèse de genou.

En pratique orthopédique et médecine du sport, les lésions les plus courantes sont vues au genou.

Le genou est une articulation vulnérable, surtout lors d’activités sportives comportant des arrêts durs, retours rapides, rotations forcées et sauts, comme le football, basket-ball, tennis et ski, avec de hautes incidences de blessures. Cette vulnérabilité est due à son design : stabilité par 4 ligaments, les 2 ménisques et les tendons.

Les lésions :
-entorses d’un ou plusieurs ligaments : pied arrêté et rotation, hyperextension, force extérieure.
-rupture du LCA (guide le tibia sur les condyles fémoraux) : mécanisme précédent, twist et pop, instabilité .
-rupture ou entorse des autres ligaments (LLI, LLE, LCP)
-lésions du ménisque
-lésions du cartilage articulaire : défect cartilage

Prévention : éviter la survenue de ces lésions
La biomécanique permet d’étudier les mouvements responsables du déplacement articulaire anormal en les décomposer à l’aide de photo-vidéo haute fréquence, d’analyser les muscles en cause par l’EMG, et de chercher à identifier les muscles s’opposant à ce déplacement anormal, et protégeant donc les structures du genou.

  • Sur le plan général, il est démontré qu’un programme de
    - step-aérobic : cycle, footing, natation, step : entraînement cardiovasculaire et endurance ;
    - stretching, musculation avec poids et avec résistance à corde élastique
    aide et réduit le risque de blessure.
    Plus la condition physique est bonne, plus le genou est fort et souple, plus le risque de blessure s’éloigne.
  • La rupture du LCA : prévention – plan
    C’est le ligament du genou le plus souvent rompu. Sa fréquence a augmenté de 200% en 15 ans, quand les traumatisme de cheville (fracture et entorse) ont baissé de 90% ; 30% des trauma du ski concernent le genou ;
    Rupture : twist and pop (bruit)
    Mécanisme au football, basketball, volleyball, judo... : décélération et genou proche de l’extension : réception d’un saut sur un jambe ; changement brusque de direction avec pied planté, pivot et réduction, arrêt un pas genou en extension.
    Mécanisme au ski : chute et rotation, hyperextension, soudaine hyperflexion lors réception d’un saut.
    Une fois rompu, le genou est instable ; l’athlète a 80% de chance de dégrader les structures articulaires, cartilage et ménisque, avec arthrose progressive
    Ski : bottes rigides et attaches étudiées pour se détacher avant la fracture de jambe, mais augmentation des forces de rotation ou d’hyper extension-flexion sur le genou, rompant le LCA >>augmentation nombre lésion LCA, et << nombre fractures tibiales.
    Rupture LCA : instabilité, >> force de contraintes sur les plateaux tibiaux, lésions ménisques et érosions cartilage : arthrose : douleur. Intervention précoce recommandée.
    Lésions associées++ : ménisques et cartilage
    Traitement : reconstruction par greffe

programme de réhabilitation
cycle et natation dans les 3 semaines après reconstruction, ski : 4-6 mois

prévention
renforcer muscles autour du genou : chocs absorbeurs et stabilisateurs articulaires>>protection contre lésion ligament et retour rapide au niveau athlétique antérieur.

Exemple du SKI : force des hamstring protège de la translation antérieure du tibia qui rompt le LCA.
Si le ski dévie, la capacité musculaire de ramener le ski dépend de la force des hamstrings médial : si faibles, twist pop et gonflement ; dans le même temps, l’autre jambe est en équilibre sur un ski, stabilité dépendant de la puissance et d’un bon ratio quadriceps/hamstring ; si quadriceps fragile, flexion rotation et pop.

Programme spécifique d’exercices de force musculaire : diminution sensible blessure genou :
Programme : 20 mn par jour :position flexion 1/3 genou : debout sur une jambe, série de flexion/extension 30°-80°, 3mn >5mn ; après maîtrise des premiers niveaux, Travail contre résistance (ajouter résistance) en utilisant une corde élastique.
Programme de Plyométrie : différentes variations de sauts.
Le training améliore performance, diminue lésions ligament, et permet retour rapide niveau antérieur après chirurgie.

page suivante


 

 

 Retour haut de page