centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport
 

Lésions des Ménisques :

Anatomie et fonction

 

Le ménisque , cartilage semi-lunaire, est triangulaire à la coupe transversale, dont la base s’insère sur la capsule articulaire, épousant la périphérie du condyle fémoral et du plateau tibial, et dont le bord libre fin s'oriente sans l'atteindre vers le milieu de l'articulation condylo-tibial.

Il absorbe une partie des contraintes transférées du fémur au tibia lors de la marche, et à ce titre, il est un protecteur du cartilage articulaire. L'absence d'un ou des deux ménisques augmente la concentration des contraintes et entraîne une dégradation du cartilage, avec apparition de lésions dégénératives progressives ou chondrite, puis destruction cartilagineuse ou arthrose.
Le ménisque participe à la stabilité du genou, en rendant incurvée la surface plane du plateau tibial.
Le ménisque est peu ou pas vascularisé, sauf à sa partie périphérique ;
- la rupture du bord libre ne cicatrise pas, et, s’aggravant, peut se déplacer dans l’articulation (sensation de blocage), nécessitant sa résection partielle arthroscopique ;
- la rupture du bord périphérique, si elle est récente, peut être réparée et cicatrisée (lentement); son aggravation donne souvent la rupture de type anse de seau.

Le ménisque médial a une forme en C plus ouvert que le latéral, la surface tibiale étant plus large à ce niveau. Solidement attaché au ligament collatéral médial et à la capsule articulaire, sa rupture est plus fréquente que le ménisque latéral, qui est mobile et avec peu d’attache à la capsule.

Le ménisque, triangulaire à la coupe, comporte un bord périphérique (ou externe) épais, un bord moyen puis interne (ou libre) plus fin.
Le bord externe est attaché au tibia par les ligaments coronaires ; les méniisques changent de forme avec la mobilité articulaire ; Trois portions sont décrits : corne antérieure, moyen (ou corps), et corne postérieure.

Biomécanique des ménisques

Les ménisques sont des chocs absorbeurs des forces de compression ;
- le ménisque médial absorbe 50% des contraintes appliquées sur le compartiment médial du genou ;
- le ménisque latéral absorbe 80% des charges sur le compartiment latéral ;
- lors de la marche ou de la course, les forces absorbées sont de 4 fois (marche) à 8 fois (course) le poids du corps, et au-delà lors de la réception d’un saut.
- leur rôle de transmission des forces étant mis en évidence, on comprend dès lors la nécessité de réparer la rupture, ou d’en réséquer le minimum possible ;
* si le ménisque est enlevé, la surface de contact tibial décroît de 50 – 70% côté interne, et de 50% côté externe, avec des forces concentrées sur une plus petite surface, donc augmentation de la pression de contact de 300%, lésion du cartilage articulaire et évolution vers l’ostéarthrose dégénérative du genou, avec évolution déformation en varum (pour artrose interne) et valgum (arthrose externe) du genou.

 

 Retour haut de page