centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport
 

Causes et conséquences de la rupture du LCA

Fonction du LCA

Le LCA part de l’épine tibiale antérieure, croise obliquement l’échancrure intercondylienne, pour s’insérer sur sa face externe et postérieure. Il empêche le glissement trop antérieur du tibia sous le fémur, et prévient l’hyperextension et l’hyperrotation du fémur sur le tibia.
Le ligament croisé antérieur contrôle la mobilité et la stabilité du tibia par rapport au fémur.
Sa rupture (entorse grave) fait perdre au genou sa stabilité.
La cause principale des lésions du LCA est le sport, en particulier les sports à pivot ou de contact: ski, football, basket-ball…
La rupture est dûe à une torsion ou à une hyperextension extrême du genou, après une rotation du corps, genou fléchi et pied bloqué au sol (twist), ou une hyperflexion soudaine lors de la réception au sol, avec un craquement audible :’pop’, et la sensation d'un genou "qui part" (dérobement).
Ces sports nécessitent des mouvements faisant pivoter le fémur sur le tibia. Le ski a d’autres facteurs de risque : longueur des ski qui augmente les forces de rotation (twist), raideur des bottes.
Cette entorse peut aussi léser d'autres structures de l'articulation: ménisque interne et/ou externe, cartilage articulaire et/ou rotulien, ligament collatéral médial.
La rupture du ligament entraîne un saignement, un gonflement et une instabilité du genou, entraînant progressivement la destruction du cartilage articulaire et des ménisques, et la gonarthrose.
L'instabilité augmente les forces de cisaillement sur les plateaux tibiaux, entraînant une déchirure du ou des ménisques, et l'arthrose ou érosion du cartilage, responsable de douleur.

Trois Grades de lésion du LCA

- Grade I : entorse, trauma mineur ; quelques fibres étirées.
- Grade II : rupture partielle, avec quelques fibres rompues.
- Grade III : rupture complète ; lésion sévère du LCA.

Lésions du LCA chez la femme : L'importante fréquence des lésions du LCA chez la femme sportive, plus élevée que chez l'homme, est dûe, d'une part, à l'augmentation de la participation des femmes à tous les niveaux sportifs,
et d'autre part, à la fragilité anatomique du LCA féminin: étroitesse de l'échancrure inter-condylien, effets des oestrogènes.

Prévention des ruptures du LCA
Chez le sportif, le renforcement des muscles stabilisateurs du genou protège les lésions ligamentaires. Un programme quotidien de 20 à 30 minutes de musculation du quadriceps et des muscles internes de la patte d'oie et des hamstrings surtout, muscles absorbant les contraintes en empêchant la translation antérieure du tibia (rompant le LCA), le sportif peut diminuer la fréquence des lésions ligamentaires du genou lors de la pratique sportive.

 

 Retour haut de page