centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport

La prothèse totale de hanche (PTH)

Anatomique et non cimentée

 

1 - LA DESCRIPTION

La PTH est la reconstruction articulaire de la hanche, détruite par l'arthrose, l'ONA, les malformations congénitales, ou une ancienne prothèse descellée (surtout mal cimentée).
- Il s'agit d'une cupule cotyloïdienne et d'une tige fémorale, de taille anatomique, en titane entourées d'HAC (bio intrégration osseuse) sur lesquelles s'encastre un insert (cotyle) en polyéthylène et une
tête fémorale en céramique.
- La technique personnelle de mise en place de la prothèse par voie antéro externe permet d'éviter
toute section musculaire (une partie du moyen fessier) garant d'une récupération rapide.

2 - L'ANESTHESIE

Elle est habituellement locorégionale : rachianesthésie ou générale.
La consultation anesthésique et le bilan pré opératoire sont obligatoires avant l'intervention.

3 - DEROULEMENT DE L'INTERVENTION

- La durée moyenne varie de 1 heure pour une prothèse simple à quelques heures pour les changements de prothèse, ou les lésions complexes.
- Elle se fait sous autotransfusion simultanée et / ou différée.

4 - MAITRISE DES INCIDENTS MEDICAUX

Ceux-ci rares sont contrôlés par l'anesthésiste.
La douleur (antalgiques, pompe à Morphine éventuelle...)
Infection (antibiothérapie 48 heures), la phlébite (anticoagulants)

5 - MAITRISE DES INCIDENTS CHIRURGICAUX

Par le chirurgien, ceux-ci sont rarissimes, toujours contrôlables (luxation).

6 - LES SUITES IMMEDIATES POST OPERATOIRES

Assurées par le chirurgien et son équipe (assistant).
Repos le premier jour (J1), fauteuil le deuxième jour (J2)
Marche en appui complet avec déambulateur à J2 ou J3.
Rééducation quotidienne.
Durée du séjour en Clinique 8 à 9 jours.
Sortie à domicile ou pour un centre de Rééducation.

7 - LE PREMIER MOIS

Est dominé par la rééducation, en évitant les rotations.
La marche est totale, avec 2 cannes.
Les points sont enlevés à la troisième semaine.

8 - LE CONTROLE PAR LE CHIRURGIEN ET OU SON ASSISTANT

Est régulier toutes les 2 à 3 semaines.

9 - LE DEUXIEME MOIS

Poursuite de la rééducation avec renforcement musculaire.
La marche est quasi normale avec 1 ou sans canne.

10 - LES MOIS SUIVANTS (TROISIEME ET QUATRIEME MOIS)

Dans les cas complexes (changement de prothèse), la rééducation est poursuivie pour renforcer le moyen fessier (permet la marche sans boiterie)

Contrôle final (clinique et radiologique) par le chirurgien dés guérison totale.

 

 Retour haut de page