centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport

Prothèse Unicompartimentale du Genou:

Lésion coiffe des rotateurs de l'épaule

 

1 - LA DESCRIPTION

1-1 La coiffe des rotateurs
est constituée de 5 tendons.Les plus habituellement touchés sont le sous scapulaire, le long biceps, sus et sous épineux, surtout le sus épineux et le long biceps.
Ces lésions tendineuses sont dues à un conflit contre la voûte osseuse inférieure acromio-claviculaire lors de l'élévation du bras, l'espace entre l'acromio-claviculaire et la tête humérale étant réduit.
S’en suivent au début de la maladie des lésions de tendinite aigue et chronique.Le conflit persistant la rupture pouvant être partielle (en surface ou en profondeur) ou totale.Cette rupture totale peut être minime (de quelques mm) ou à modérée (1 à 2 cm) ou importante (3 à 4 cm), voire amputation (+ de 5 cm).

2-1 Le traitement : c'est essentiellement la décompression arthroscopique avant la rupture de la coiffe.
L'arthroscopie explore l'épaule en utilisant 2 petites incisions; elle permet, à l'aide d'une fraise à moteur rotatif, de supprimer le conflit sous-acromio-claviculaire en diminuant l'épaisseur acromio-claviculaire(ostéotomie inférieure).
Elle permet de plus l'arthrolyse et la ténolyse de la coiffe (débridement), donc d'aviver les tendons et de favoriser leur cicatrisation.
La suppression du conflit permet la réparation spontanée du tendon et donc la disparition progressive de la tendinite.
La réparation de la rupture de la coiffe s'impose le plus souvent, si l'âge du patient le permet (notion de limite d'âge) et suit toujours le traitement arthroscopique pour supprimer le conflit osseux, et pour supprimer le conflit de coiffe, qui se fait dans le même temps que le temps arthroscopique.La réparation se fait par une courte incision pratiquée sous contrôle arthroscopique.Il s'agit de fermer la rupture par différentes techniques : suture directe ou réinsertion des sutures trans osseuses au niveau du massif trochitérien.

2-3 En post opératoire: l'arthroscopie pure de suppression du conflit de la coiffe de l'épaule ne nécessite pas d' immobilisation, mais au contraire une rééducation immédiate.
L'arthroscopie pour décompression de coiffe associée à une réparation de la rupture de la coiffe nécessite une immobilisation sur attelle pendant environ 3 semaines pour permettre la cicatrisation tendineuse, avant de commencer la rééducation.

3 - L'ANESTHÉSIE

Elle peut être soit générale, soit le plus souvent locorégionale scalénique.

La consultation anesthésique et le bilan pré opératoire sont obligatoires avant l'intervention.

4 - DEROULEMENT DE L'INTERVENTION

Le patient est généralement admis la veille de l'intervention en milieu chirurgical ou le matin même à jeûn avec l'accord du chirurgien.
La durée moyenne varie de 1 heure.

5 - MAITRISE DES INCIDENTS MEDICAUX

Ils sont rares :

L'infection pouvant nécessiter un nettoyage arthroscopique et quasiment toujours maîtrisables.

La douleur (antalgiques, pompe à Morphine éventuelle...)

6 - MAITRISE DES INCIDENTS CHIRURGICAUX

Par le chirurgien, ceux-ci sont rarissimes, toujours contrôlables.

7 - LES SUITES IMMEDIATES POST OPERATOIRES

Assurées par le chirurgien et son équipe (assistant).

Durée du séjour en Clinique 2 à 4 jours.
Sortie à domicile ou pour un centre de Rééducation.

8 - LE PREMIER MOIS

Est dominé par la rééducation.
Les points sont enlevés à la troisième semaine.

9 - LE CONTROLE PAR LE CHIRURGIEN ET OU SON ASSISTANT

Est régulier toutes les 2 à 3 semaines.

10 - LE DEUXIEME MOIS

Poursuite de la rééducation avec renforcement musculaire.

11 - LES MOIS SUIVANTS (TROISIEME ET QUATRIEME MOIS)

Contrôle final (clinique et radiologique) par le chirurgien dés guérison totale

 

 Retour haut de page