centre orthos epaule, genou, hanche Michel Assor chirurgien orthopedique chirurgie de l'arthrose et du sport
 

EPAULE : PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS

 

TRAITEMENT MEDICAL, ARTHROSCOPIQUE ET/OU CHIRURGICAL

 

CLINIQUE ET DIAGNOSTIC

 

SYMPTOMES CLINIQUES

Le signe principal est la douleur localisée au bord supérieur ou antérieur de l’épaule, s’aggravant lors de l’élévation du membre supérieur.Cette douleur est souvent nocturne, réveillant le malade.La mobilité de l’épaule est réduite.La présence d’une rupture partielle et totale de la coiffe entraîne une diminution de la force du bras ; une rupture étendue empêche l’élévation du membre supérieur.

DIAGNOSTIC D’UNE LESION DE LA COIFFE DES ROTATEURS

Les tests cliniques de conflit de coiffe évoquent ou prouvent l’inflammation et la rupture.
Le test de Neer, et de Hawkins évoque le conflit de coiffe ; le test de Job mesure la faiblesse et évoque la rupture partielle ou totale de la coiffe ; le test bicipital recherche son inflammation ou sa rupture ; douleur à la pression de la région antérieure sous acromiale de l’épaule.
La radiographie recherche : ostéophyte sous acromio-claviculaire, densification du trochiter et du bord inférieur de l’acromion, calcification de coiffe, pincement sous acromial, surélévation de la tête humérale,au maximum arthrose acromio-humérale et/ou gléno-humérale.
La rupture de coiffe peut être prouvée par l’échographie, l’arthroscanner, ou l’IRM ; son siège et sa taille doivent être précisés.

 

 

 Retour haut de page